02 mars 2007

PHILIPPE GILDAS

PHILIPPE GILDAS ET UN PLATEAU TELE (chronique ancestrale)

Hier STEPHANE avait invité son mètre, on peut dire même son mètre cinquante, PHILIPPE GILDAS.

Il avait eut la délicatesse de ne pas mettre la même veste, ou du moins d'éviter la même couleur. Pour ce qui est de la taille par contre c'était idem.

Sur un plan de dos ,tu te demandes sur quoi ils sont assis, tu vois un tube métal et un bas de veste qui se situe à cinquante centimètres du sol, bon Gildas tu te doutes qu'il a un bon coussin, mais pour Stéphane, c'est des doutes que tu as.

L'émission va se dérouler pépère à l'image de PHILIPPE, entre son brushing thermo nucléaire ,(quand ils se font leur mise en plis le matin, PHILIPPE GILDAS et STEPHANE BERN se téléphonent avant pour éviter de faire disjoncter tout le quartier),ses lunettes qui lui tombent sur le nez, la veste longue comme l'émission précédente, et ses oreilles ,cauchemar du syndicat des audioprothesistes,faut dire lui, quand il achète un walkman il n'a pas besoin d'écouteur, il se met carrément l'appareil dans le lobe.

L'émission donc se déroule tranquille, ARIEL s'est fait blanchir les deux dents qu'il lui reste, c’est normal avec un prénom pareil, ça fait un effet terrible, plus en tout cas que sa prose, en plus il essaye de chanter, ce n’est pas la starac, mais plutôt la catastarac, mais PHILIPPE est bon public, il ne voit pas tout, il ne comprend pas tout et des fois ça aide sur les plateaux télé.

STEPHANE GUILLON fera son apparition, de plus en plus à l'aise, l’œil est plus vif, il doit mieux dormir la nuit. Le texte n'était pas géant, à l'image de l'invité surement, mais bon il se fait un nom le prénom est déjà pris et pas comme vous pensez.
J'ai enfin compris le propos de la chroniqueuse et son métier, elle est pschycho-astrologue, et donc prends un angle pour parler de l'invité. L’angle n'est pas le bon mot quand on parle d'elle d'ailleurs, on devrait parler de gite, attention donc à la voie d'eau.

Bon tout le monde attend

la Bern

académie qui arrive, on devrait dire enfin, 2 minutes de détente, c’est léger, drôle ça passe bien et puis c'est le seul moment ou tu ne regardes pas ta montre .A ce rythme là les gens se souviendront plus d'adèle que d'ariel, mais c'est très court, trop surement. Arrive le générique de fin, et tu te dis demain on verra bien.

Posté par emile davis à 19:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur PHILIPPE GILDAS

    Renseignement

    Bonjour,

    Je voudrais l'adresse postale ou Mail pour écrire à Phillippe Gildas au sujet de sa chaine Télé Séniors

    Merci beaucoup

    Claude

    Posté par Claude, 11 avril 2007 à 18:44 | | Répondre
Nouveau commentaire