03 mars 2007

GUY CARLIER

                                                       LARD DU BIDE       

Après" le jeune premier», voilà "le jeune promu». Je ne sais pas si vous écoutez GUY CARLIER, mais ça vaut le coup et le détour.

Il a pris le chou depuis qu'il est devenu adjoint dans l'émission fétiche de la mi-journée sur France inter.

(Adjoint ça veut dire qu'il a son mot à dire sur la liste d’invités).

Il est donc passé cadre, échelon 230, et à cet âge forcément ça perturbe.

Faut dire ,il s'est donné la peine, une promotion  au bout de tant d'années à regarder la starac et pop stars et à nous faire des chroniques redondantes, en changeant les noms des futurs inconnus, ça méritait bien une promotion. Il se retrouve donc en tête de gondole.

Il a trouvé le filon et il ne va pas le lâcher si prés de la retraite.

Il a donc pris la grosse tête (de gondole), les chevilles ont du gonfler dans un souci d'uniformité, quand au ventre, ça fait un moment qu'il avait pris de l'avance.

Son truc, c’est le comique à tête de turc .Bon là, c’est plutôt de l'autre coté que cela se passe, (turc grec), enlevez lui les allusions à Mykonos et aux penchants de STEPHANE pour

la Grèce

et l'huile d’olive, il va sentir le sol se dérober sous ces pieds.

Il lui faut un belligérant.... (De SARL.....merci BRUNO MASURE), si possible faible et sans répartie, alors là le festival peut commencer.

Faut dire, son métier c'est regarder la télé et faire une chronique dessus.

10 heures devant l'écran et à la sortie une chronique sur une tête de turc qui adore

la Grèce.

STEPHANE à mikonos, STEPHANE à paros, STEPHANE à paris, STEPHANE a parié, STEPHANE appareillé, STEPHANE à pas rayés, STEPHANE à pas rit hier.

Son truc (sans plume) c'est STEPHANE, rien que ce prénom déclenche en lui une légère érection à peine visible sous les plis adipeux, (résultat d'un usage immodéré de la cantine de la maison de radio France) et une dysenterie verbale.

Il peut écrire un roman rien que sur Stéphane(les chroniques on savait déjà, dommage).

Faudrait appeler MILLER pour savoir ce qu'il pense d'une telle fixation , penchant refoulé ou désir exacerbé .

Bon, avec le nombre de fois ou le cher STEPHANE est présent à la télé, il a de beaux jours devant lui.

A croire que TF1 c'était les ordres pour lui (maintenant ça serait plutôt le désordre).

Avant, une seule émission tard la nuit " sagas", maintenant des émissions toute la journée, ça serait plutôt" ça gave".

Tout est source d'inspiration pour GUY, la moindre émission regardé, et c'est le déluge affectif le lendemain sur France inter.

"Thalasso".  GUY nous parle de STEPHANE et des iles grecques.

"7 sur7".   GUY nous parle de son dernier séjour douloureux en Grèce avec les amis de STEPHANE.

"Faut pas crever".  GUY nous parle de sa libido et de STEPHANE

"Faut pas crever"  bis....  GUY Nous parle de la contraception et de STEPHANE.

" Le maillot faible".  GUY nous parle de son vélo et de STEPHANE.

"Tout le monde en parle".  GUY nous parle de son secret avec STEPHANE.

"On ne peut pas plaire....à tout le monde en parle.".  GUY nous parle de de ses futurs beaux parents et de STEPHANE. (Record du titre d'émission,)

"Soir à 3".  GUY  nous parle de ses soirées seul et sans STEPHANE.

"Télé foutre".  GUY nous parle des taches (ménagères) sur l'écran, suite à la ligne du dessus et de STEPHANE.

"Le jour du saigneur".  GUY nous parle de son mariage prévu à l'église avec STEPHANE. 

"Vivement dimanche"(que ça s'arrête).  GUY nous parle des promenades en foret de  STEPHANE, pour ramasser des mycoses.

"Ca se dispute".   GUY nous parle de sa vie à deux  avec STEPHANE                                      (vie professionnelle bien sur).

"Combien ça me coûte".   GUY nous parle du futur divorce de STEPHANE.

"C'est mon choix".  GUY nous parle des cheveux gras de STEPHANE.

"La raie sur l'image".  GUY nous montre les photos de vacances de STEPHANE.

"Urgences".  GUY nous parle de l’incontinence de STEPHANE.

"Navarro".  GUY nous parle du plat préféré de STEPHANE.

"Telle est ton.... don".  GUY nous parle de l’avarice de  STEPHANE.

"Les restos  m'écœurent".  GUY  nous parle des sans papiers                                                (pour aller aux toilettes) et de STEPHANE.

Nouveauté depuis peu, il se permet de donner une appréciation péremptoire sur l’invité, celui ci écoutant dans un silence religieux l'éloge fait par le prof "es culture".

Ce n'est plus le fou du roi, c’est l'école des fans version CARLIER, il distribue les bons points, il souligne les beaux parcours, il tance les dilletantes, raconte son émotion devant une toile et son absence devant une sculpture, soupèse une lecture et mesure une écriture.

L'Archimède de la culture, c’est lui, il est fier dans son peignoir                              (la peignoir d'Archimède).

Lui seul a le feeling pour sentir les choses, il a le nez aussi d'ailleurs. En plus il est le seul à avoir les notes et le pipeau alors le pire est à redouter. Tout le monde le craint, MASURE a tellement peur d'en prendre une qu'il essaye d'être sérieux mais ça ne le fait pas.

Pas de poésie

Pas de rimes

Pas d'encoprésie

Pas de latrines

(Excusez c'est plus fort que lui une rime riche)

Quand le maitre parle, seul le silence et le rire ne sont pas déshonorant, tout le reste est considéré comme de l'irrespect, et peut entrainer l'exclusion temporaire du plateau.

L'ALAIN DELON de l'éructation radiophonique, c’est lui.

En coulisse et en silence on l'appelle "Pol pote», mais  lui, c’est pas ton "polpote", il est là pour casser du people .On l'appelle d'ailleurs "people pote». La dernière fois ils invitent GEORGES PERNOUT de Thalassa (on devrait l'appeler pernod tellement il a l'air imbibé de son émission) qui leur parle des mers fermés.

STEPHANE, lui, connait bien la mer noire qui se trouve à coté de son pays préféré, GUY lui ne connait que la "khmer rouge".

Le jour ou la starac va s'arrêter, il va se retrouver au chômage technique, parce que son truc c'est aussi l'émission con.

Il regarde des émissions cons toute la semaine mais lui, ça déteint pas, il doit avoir des nègres, comme Paul loup, qui se tapent les émissions et qui lui font un résumé. Bon la starac et autres c'est vite vu, mais "envoyé spatial»,"52 sur la lune «ces émissions qui prennent de la hauteur, t’as pas tous les jours un bogdanoff pour résumer le propos et décrypter la volute recherchée.

ALBERT ALGOUD comme tant d’autres aura ce jour là donc droit à une appréciation du jeune promu: Monsieur ALGOUD est  aussi intéressant dans la vie que dans l’avis, il s'agit d'une personne mettant en pratique la théorie .La perception qu'en avait le jeune promu correspond tout à fait à la réalité, ce dont le jeune promu ne doutait pas.

Je n’ai pas entendu la note finale sur monsieur ALGOUD mais les applaudissements étaient nourris, signe d'une adhésion sans faille à la description.

Suivit l'incontournable séquence sur STEPHANE ce coup ci dans un "sagas" à l'envers. Déjà qu'en temps normal on a droit à nos dix minutes journalières sur la vie nocturne de STEPHANE, là on a eut droit à la 1/2 heure. La chronique était plus longue que l'émission de la veille.

GUY prends du recul varie les plaisirs, ça fera peut être varié les sujets.

 

Posté par emile davis à 19:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur GUY CARLIER

Nouveau commentaire